Les écrivains verviétois

Les écrivains verviétois

POLIS Charlotte

 

Charlotte Polis est née en Lorraine et a fait ses études partiellement en français, puis en allemand suite à l'annexion de la Lorraine par le Reich.

À la Libération elle travaille pour les services américains en qualité d'interprète. Là elle fait la connaissance de la Princesse Hélène de Croÿ, qui la recommande à son cousin le Prince Eugène de Ligne pour le poste de secrétaire personnelle au Château de Belœil.

Plus tard elle postule un emploi auprès de la Firme Ducati dont le siège principal était à Milan. Elle y passe trois mois afin de se parfaire dans la langue italienne et réintègre ensuite la succursale de Bruxelles.

Pour des raisons de santé elle retourne au Grand-Duché de Luxembourg où vivent ses parents.

Elle passe et réussit le concours organisé par Radio-Luxembourg pour le poste de secrétaire à la Direction Générale de RTL.

Elle fait la connaissance du Père Pire qu'elle introduit auprès du Directeur Général, René Louis Peulvey, permettant ainsi au futur Prix Nobel d'atteindre un vaste public grâce à la publicité faite pour ses œuvres sur les ondes.

En 1952 elle épouse le Cdt. Willy Polis et elle parcourt avec lui les villes de garnison d'Allemagne jusqu'en 1964. À la fin de sa carrière, son mari prend le commandement du Camp d'Elsenborn et c'est là qu'elle pu se pénétrer de la beauté des Fagnes, de sa flore et surtout de sa faune. Le récit qu'elle a fait de sa vie quotidienne en contact étroit avec une harde de chevreuils est paru dans Femme d'Aujourd'hui sous le titre « À l'écoute des Chevreuils ». L'intégralité de cette expérience vient d'être publié aux Éditions Noctambules.

Elle a également publié quelques nouvelles dans des magazines de l'époque. Dans les années 1969 et 80 Elle approche les philosophes Van den Berge et Rutten. Après le décès de son mari elle entreprend des études de graphologie et de psychologie.

Après avoir délaissé l’écriture pendant une vingtaine d'année, elle y revient en 2008 pour relire et corriger « Un amour absolu » dont le manuscrit avait été soumis en son temps à Mme Suzanne Lilar avec laquelle elle correspondait à l'époque et qui l'avait vivement encouragée à le publier. Son roman est publié en 2010 aux Éditions Noctambules, tout comme le seront successivement « Maiky, le roman d'une chevrette » en 2012, « Au nom de l'amitié » en 2013 et « Hombre Rustico » en 2014.

 

lottylotte@skynet.be

 

Bibliographie

 

Un amour absolu - éditions Noctambules - 2010

Maiky, le roman d'une chevrette - éditions Noctambules- 2012

Hombre rustico, le rustre et la marquise - éditions Noctambules - 2013

Au nom de l’amitié - éditions Noctambules - 2013

Les non-dits meurtriers - éditions Noctambules - 2014

Petites turpitudes féminines - éditions Noctambules - 2015

 

 

 



16/04/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 57 autres membres