Les écrivains verviétois

Les écrivains verviétois

Fous littéraires (les)

 

 

Les Fous Littéraires

André Blavier

1052 p. (17 x24) ; papier bible, nombreuses illustrations  
Editions des Cendres  2000 ; 69 €.
ISBN: 2-86742-094-6

L'ouvrage de référence d'André Blavier, c'est Les Fous Littéraires, publié pour la première fois en 1982 par Veyrier et depuis longtemps introuvable et réédité en 2000 par les Editions des Cendres.

L'auteur d'Occupe-toi d'homélies, fondateur de temps mêlés et du Centre de Documentation Raymond Queneau n'a cessé de fréquenter (littérairement) les hétéroclites (francophones). La première édition (1982) était depuis longtemps introuvable. On se réjouit d'avoir accès à nouveau aux inventions des fous littéraires.

« Vous voyez ici, mon jeune ami, (Off :) dit Chambernac à Purpulan, ce qui va faire l'objet de nos travaux. Cette bibliothèque a été constituée par un de mes grands-oncles et continuée par son fils : je viens d'en hériter. Elle est uniquement formée par des livres écrits et publiés par ce que l'on est convenu d'appeler des "fous littéraires". Ce que signifie au juste ce terme, j'essaierai de vous l'expliquer tout à l'heure ; [d'un ton triomphant ou au contraire résigné:] d'ailleurs vous constaterez que je n'y parviendrai pas. Mais comment juger de la folie bien avérée d'un auteur, hein ? [Ce hein agressif, presque rageur.] Comment ? Où se trouve la frontière entre la folie et l'excentricité ? Tenez [ton enchaîné, un peu négligent, comme d'une leçon serinée mais méticuleuse], un psychiatre a dit, attendez que je retrouve la citation, il s'agit de Leuret, c'est dans ses Fragments psychologiques sur la folie, parus en 1836, in-octavo, n'oubliez jamais lorsque vous repérez un bouquin de noter [très rapide:] la date de parution, son format, le nombre de pages, le nom de l'éditeur ou à son défaut celui de l'imprimeur, la ville où il a été publié, voilà... c'est page 41. [Changement de ton:] Eh bien, ce Leuret, qui était médecin et psychiatre, écrit : "Il ne m'a pas été possible, quoique j'aie fait, de distinguer par sa nature seule... une idée folle d'une idée raisonnable. J'ai cherché à Charenton, à Bicêtre, à la Salpêtrière, l'idée qui me paraîtrait la plus folle; puis, quand je la comparais à celles qui ont cours dans le monde, j'étais tout surpris, presque honteux, de n'y pas voir de différence." [De nouveau agressif :] Alors ?
- Je suis votre humble serviteur. » (Exeunt. Quelques mesures d'un menuet lullique.) »

(Extrait de la Préface d'André Blavier)

 

 

 



30/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 57 autres membres