Les écrivains verviétois

Les écrivains verviétois

Ardenne et Bretagne

A&B Cover.  3.jpg

 

Ardenne et Bretagne

les soeurs lointaines

Albert Moxhet

Bastogne, Musée en Piconrue, 2013, ISBN 978-2-9600997-4-4]

Parue en 1989 chez Pierre Mardaga Éditeur, la première édition d’Ardenne et Bretagne, les sœurs lointaines avait étonné une partie du public par le rapprochement de ces deux régions, mais avait suscité un intérêt particulier chez Claudine Glot notamment, fondatrice et présidente du Centre de l’Imaginaire Arthurien qui s’installait à ce moment au château de Comper-en-Brocéliande. Quelques années plus tard, c’est l’Ardenne française qui, avec Claudine Bortolussi, Hervé Gourdet et Olivier Rime, y trouva le déclic d’un renouveau pour ses traditions légendaires.

Épuisé depuis longtemps, l’ouvrage fut choisi en 2011 comme pivot d’un projet européen Leader de coopération transnationale ou interterritoriale dont le propos est la « valorisation des ressources naturelles et culturelles du territoire comme levier de développement socio-économique ». Je passe les détails de ce vaste programme qui, sur ce point précis, prévoyait une réédition enrichie d’illustrations nouvelles dues à des artistes bretons et ardennais dont certains connus et d’autres émergents. Je donnai mon accord à condition de pouvoir réécrire l’ouvrage qui, vingt-cinq ans après sa rédaction, me paraissait l’ébauche de ce que j’avais à dire maintenant. Un travail long et précis de mise au point de la documentation et de la comparaison des thèmes des légendes et traditions communes aux deux régions déboucha sur la rédaction nouvelle de quinze chapitres : les lutins, les fées, la mort, les revenants, les garous, le diable, les sorcières et sorciers, les animaux fantastiques, les êtres de la nuit, les chevauchées célestes, les créatures des eaux, les fontaines, les bornes et pierres, les trésors, les saints populaires, protecteurs et guérisseurs. Le point commun entre ces traditions est leur origine celtique, largement enchâssée dans le quotidien. En effet, si la référence des Bretons aux Celtes est bien connue, on ignore souvent – en France surtout – que l’Ardenne est une terre profondément celte.

L’iconographie de ce bouquin y tient un rôle particulier. La quarantaine d’artistes qui y ont participé représente à mes yeux un gage de renaissance des légendes qui, sauvées mais figées par leur mise par écrit au XIXe siècle, retrouvent ici le courant de vie et d’interprétation qui, depuis les origines, les avait fait évoluer suivant les lieux et les époques. De plus, de très nombreux documents d’archives, anciens comme plus récents s’articulent dans le texte selon une mise en page très dynamique réalisée au Musée en Piconrue (Bastogne), qui a pris en charge l’édition de l’ouvrage. Si la préface a été rédigée par Pierre Dubois, conteur et "elficologue" qu’on ne présente plus, et la postface par Claudine Glot, notre Ardenne du Nord est très présente dans l’illustration avec Nathalie Chaballe, Didier Comès, Guy Counhaye, Marc-Henri Debaar, Jean-Claude Deprez, Auguste Donnay, René Hausman, Raymond Héroufosse, Geneviève Kempeneers, Jean Lequeu, Anne Liégeois, Désiré Louette, Alfred Martin, Émile Massin, Serge Roux, Dominique Schillings, Jean-Marie Winants. Dans le contexte du projet Leader, la sortie du livre s’inscrit dans une série d’événements des Rencontres de l’Imaginaire à Bastogne, en Brocéliande, à Redu et en Poitou-Charentes.

 



04/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 57 autres membres